Nouveautés

carre gris Le fabuleux voyage de Tromblon

carre gris Blanche et la dragonne

carre gris Melvin

carre gris Le roi sans couronne

Bonus

Ecouter

L'histoire en :
chevron anglais ANGLAIS
chevron anglais ANGLAIS
chevron italien ITALIEN
chevron malgache MALGACHE
chevron portugais PORTUGAIS
chevron espagnol ESPAGNOL

J'aime

Moyenne : 2.4/5 (51 votes)

Recommander à un ami Recommander à un ami


Pour recommander ce texte, merci de compléter ce formulaire.
Tous les champs sont obligatoires









AddInto

Outils

Terrible et Horrible

Terrible et Horrible

En cette belle journée du mois d'août, la panique s'empare une nouvelle fois du royaume de l'est : Terrible est revenu. La population est terrifiée ! Car Terrible est insatiable : tout ce qu'il peut engloutir, Terrible l'engloutit. Tout ce qu'il peut avaler, Terrible l'avale. Tout ce qu'il peut dévorer, Terrible le dévore.
Paniqués, les fermiers tentent de cacher vaches, cochons et poulets : rien n'y fait, Terrible réussit toujours à les croquer. Paniqués, les moissonneurs tentent de moissonner les champs de blé, d'orge et d'avoine : rien n'y fait. Terrible réussit toujours à les mastiquer.
Animal ou végétal, Terrible n'en fait qu'une bouchée.
Excédé, le peuple du royaume de l'est vient se plaindre au roi :
- En voilà assez, cela ne peut plus durer, clame le peuple. Envoyez votre armée, faites ce que vous vous voulez, mais rendez-nous la paix !
Irrité par la colère de ses sujets, le roi rassemble toute son armée pour chasser l'importun du royaume de l'est. Ils rencontrent Terrible qui se repose au milieu de la vallée :
- Terrible, tonne le roi, cela ne peut plus durer. Chaque année, c'est la même chose, tu arrives et tu dévastes tout mon royaume. En voilà assez ! Va faire un tour du côté du royaume du milieu et laisse-nous en paix !
Devant le courage du roi et de son armée, Terrible décide de quitter le royaume de l'est pour celui du milieu.
Mais dans le royaume du milieu, Terrible s'exclame :
- Qu'est-ce que c'est que ce royaume : il n'y a que des cailloux. Il n'y a rien à « terribler » !

En cette belle journée du mois d'août, la panique s'empare une nouvelle fois du royaume de l'ouest : Horrible est revenu. La population est horrifiée ! Car Horrible est détestable : tout ce qu'il peut effrayer, Horrible l'effraye. Tout ce qu'il peut affoler, Horrible l'affole. Tout ce qu'il peut épouvanter, Horrible l'épouvante.
Paniqués, les habitants tentent de cacher chiens, chats et poissons rouges : rien n'y fait. Horrible réussit toujours à les tourmenter. Paniqués, les parents tentent de dissimuler enfants, vieillards et jeunes filles  : rien n'y fait. Horrible réussit toujours à les apeurer.
Animal ou humain, Horrible les glace d'effroi.
Excédé, le peuple du royaume de l'ouest vient se plaindre au roi :
- En voilà assez, cela ne peut plus durer, clame le peuple. Envoyez votre armée, faites ce que vous vous voulez, mais rendez-nous la paix !
Irrité par la colère de ses sujets, le roi rassemble toute son armée pour chasser l'indésirable du royaume de l'ouest. Ils rencontrent Horrible qui se repose au milieu de la vallée :
- Horrible, tonne le roi, cela ne peut plus durer. Chaque année, c'est la même chose, tu arrives et tu empoisonnes tout mon royaume. En voilà assez ! Va faire un tour du côté du royaume du milieu et laisse-nous en paix !
Devant le courage du roi et de son armée, Horrible décide de quitter le royaume de l'ouest pour celui du milieu.
Mais dans le royaume du milieu, Horrible s'exclame :
- Qu'est-ce que c'est que ce royaume : il n'y a que des cailloux. Il n'y a rien à « horribler » !

- Terrence ! Horace ! Qu'est-ce que vous fabriquez encore ? La voisine, inquiète, a téléphoné en demandant si on égorgeait un cochon et Monsieur Aziz veut appeler les pompiers !
Maman déboule dans le jardin, telle une furie. Aïe aïe aïe, ça va barder !
- Mon dieu, mon jardin ! Et le potager ! Qu'avez-vous fait ? Et le chat ? Que fait-il, à feuler, tout en haut du pommier ? Pourquoi le chien se tapit-il tout au fond de sa niche ?
Terrence et Horace, au milieu de l'allée gravillonnée, baissent le nez.
- Ce n'est pas vrai, vous avez encore joué à Terrible et Horrible ! En voilà assez de vos bêtises. Vous avez intérêt à arranger tout cela. Ensuite, montez dans votre chambre et restez-y jusqu'au dîner ! 
Minou, Minou, allez viens petit minou.


Copyright © 2006, © 2013 - La tête dans les mots