Nouveautés

carre gris Le fabuleux voyage de Tromblon

carre gris Blanche et la dragonne

carre gris Melvin

carre gris Le roi sans couronne

J'aime

Moyenne : 1.8/5 (20 votes)

Recommander à un ami Recommander à un ami


Pour recommander ce texte, merci de compléter ce formulaire.
Tous les champs sont obligatoires









AddInto

Outils

Loup de mer


Il en a marre ! Personne ne le prend au sérieux. Dès qu'il approche, tout le monde éclate de rire. Pourtant ce n'est pas de sa faute. Il n'y est pour rien s'il est BLEU,  pire un LOUP BLEU ! Un jour, il est sorti brusquement de derrière un arbre pour effrayer un petit garçon. Mais le petit garçon, loin d'avoir peur de lui, s'est exclamé :

- Tu comptais me faire peur ? Comment pourrais-je avoir peur d'un loup bleu ? Il n'y a que les loups noirs qui font peur !

Et le petit garçon est parti en rigolant.

Cette mésaventure a convaincu Loup Bleu qu'il ne peut pas exercer son métier de loup.


- Dis, pourquoi tu boudes ?

Loup Bleu sursaute et découvre devant lui une petite fille qui l'observe tout en savourant une sucette.

- Tu devrais le savoir puisque tu me parles !

- Ah bon ? Je ne dois pas te parler ?

- Ben non ! Tu devrais partir en courant et en hurlant !

- Ah bon ? Et pourquoi ? demande la petite fille.

- Tous les petits enfants ont peur du loup, c'est bien connu ! réplique Loup Bleu

- Et pourquoi je n'ai pas peur alors ?

- Parce que je suis tout bleu, évidemment !

- Ah bon ? Les loups ne sont pas bleus ?

- Mais d'où tu sors ? Un loup c'est noir, c'est bien connu !

- Ah bon ? Alors pourquoi t'es bleu toi ?

Loup Bleu secoue la tête, tristement.

- Je voudrais bien le savoir. ç a m'embête beaucoup : je ne fais peur à personne.

La petite fille s'assoit à côté de Loup Bleu et, tout en croquant sa sucette, tente de le réconforter :

- Tu sais, je crois que c'est normal que je n'aie pas peur de toi. Car chez moi les loups, ça n'existe pas.

- ç a n'existe pas ? s'exclame Loup Bleu.

- Non. Alors que tu sois noir ou bleu, ça ne change rien : tu n'avais aucune chance de me faire peur. Et puis j'aime bien le bleu. C'est plus joli que le noir.

Loup Bleu se redresse et observe attentivement la petite fille :

- Et où tu habites ?

- Oh ! Très loin. Sur une île. Je suis venue ici en vacances, voir Papi et Mamie. Mais bientôt je vais rentrer chez moi.

- Dis-moi, demande Loup Bleu, il y a des forêts chez toi ?

- Oh oui, tout plein ! Et des grandes, mais pas les mêmes qu'ici.

- Dis-moi, il y a de gros animaux chez toi ?

- Non, le plus gros c'est le cochon sauvage. Sinon il n'y a que des singes et des perroquets.

- Ce doit être drôlement agréable de vivre sur ton île ! rêve Loup Bleu.

- Si tu veux, je peux t'emmener avec moi.

- Tu ferais ça pour moi, c'est vrai ?

- Oui, il faudrait simplement que tu te caches dans ma valise pendant le voyage. Et je serais ravie de te faire découvrir mon île.

- Ah ! Quitter cette forêt où tous se moquent de moi… Tu ne peux pas savoir comme tu me ferais plaisir.

- Alors c'est entendu. Je passerai te prendre dimanche soir.

La petite fille regarde son bâton de sucette et se lève :

- Bon, il faut que je rentre maintenant.

Tranquillement, elle se dirige vers le chemin qui serpente un peu plus loin sous les arbres.

- Au fait, lance-t-elle, je m'appelle Maeva.


Copyright © 2006, © 2013 - La tête dans les mots