Nouveautés

carre gris Le fabuleux voyage de Tromblon

carre gris Blanche et la dragonne

carre gris Melvin

carre gris Le roi sans couronne

J'aime

Moyenne : 1.9/5 (27 votes)

Recommander à un ami Recommander à un ami


Pour recommander ce texte, merci de compléter ce formulaire.
Tous les champs sont obligatoires









AddInto

Outils

La colère d’Uhandisi, le djinn


Au commencement, les animaux de la savane ne ressemblaient pas à ce qu’ils sont aujourd’hui. Pour cela, il fallût qu’ils mettent très en colère un petit djinn timide nommé Uhandisi. Voici leur histoire !

Le soleil s’est couché, la chaleur est tombée. Le calme règne dans la savane. Comme tous les soirs, sous le vieil acacia, Girafe, Éléphant, Zèbre, Hippopotame et Lion se réunissent pour discuter.
Perché dans l’arbre, un petit singe observe avec curiosité les animaux qui parlent de tout et de rien.
Caché par un rocher, un petit être furtif guette dans l’ombre. Seul le bout de sa lance qui dépasse pourrait trahir sa présence. C’est Uhandisi, le djinn. Trop timide, il n’ose pas sortir de l’ombre de son rocher pour participer aux conversations.
Mais ce soir c’est décidé : il va tenter sa chance. Aussi sur la pointe des pieds, il s’approche sans bruit des légendaires animaux de la savane et se dissimule au dernier moment derrière le tronc du vieil acacia.
Girafe, Éléphant, Zèbre, Hippopotame et Lion discutent avec passion de la tenue de camouflage idéale pour la savane. Girafe vante les mérites de ses rayures, tandis qu’Éléphant observe que ses tâches sont, de loin, les plus adaptées. Zèbre et Hippopotame sont persuadés qu’une couleur unie et neutre comme la leur assure une plus grande sécurité. Quant à Lion, il ne dit rien. Il baille à s’en décrocher la mâchoire.
Le petit singe, dans son arbre, a remarqué le manège d’Uhandisi. Il est sur le point de prévenir les animaux réunis en dessous de lui, mais il n’en a pas le temps. Déjà Uhandisi le djinn sort de derrière l’acacia et s’approche en disant :
- Moi, je crois que la meilleure tenue de camouflage serait de changer de couleur en fonction de là où l’on se trouve.
Un silence pesant se fait alors sous l’acacia. Lentement Lion se lève et s’avance vers le djinn.
- Et qui es-tu, toi, insignifiant vermisseau ? gronde-t-il. Qui t’a donné l’autorisation de participer à notre conversation ?
- Tu n’as rien à faire ici, renchérit Girafe. Tu n’as pas été invité !
Menaçants, les animaux encerclent le petit bonhomme et, inexorablement, le repoussent hors du couvert de l’arbre.
Uhandisi le djinn bout de colère devant le refus des animaux. Il s’en va en brandissant sa sagaie et lance « Je me vengerai ! Vous allez le regretter ! »
Girafe, Éléphant, Zèbre, Hippopotame et Lion se moquent bien des menaces du petit djinn.
- Vous avez eu tort, les prévient le petit singe. Cela peut être très grave de froisser, et encore plus de repousser un djinn ! Ne savez-vous pas qui vous vous mettez à dos ?
Mais les cinq compères ne prêtent pas attention aux paroles du singe et reprennent leur discussion comme si rien ne s’était passé.


Copyright © 2006, © 2013 - La tête dans les mots