Nouveautés

carre gris Le fabuleux voyage de Tromblon

carre gris Blanche et la dragonne

carre gris Melvin

carre gris Le roi sans couronne

J'aime

Moyenne : 2.2/5 (45 votes)

Recommander à un ami Recommander à un ami


Pour recommander ce texte, merci de compléter ce formulaire.
Tous les champs sont obligatoires









AddInto

Outils

Le troll-fée


Quand il se réveille un matin, Grounch le troll découvre qu'il est en train de se transformer en fée. Mais qui a bien pu lui jeter un tel sort ?
Lorsque le troll Grounch ouvre les yeux, la première des choses qu’il voit c’est la baguette magique posée, là, sur son oreiller. Et pas n’importe quelle baguette magique : une baguette de fée ! Quelle horreur !
– Qu’est-ce que cela veut dire ? se demande Grounch en saisissant l’objet d’un air dégoûté.
Alors qu’il descend du lit, son dos se met à le démanger. Grounch se contorsionne dans tous les sens pour se gratter. Rien à faire. C’est juste là, entre les omoplates, le seul endroit que son bras ne peut pas atteindre.
N’y tenant plus, le troll se précipite dans la salle de bain pour voir ce qui peut bien le démanger à ce point. Lorsqu’il se regarde dans le miroir au-dessus du lavabo, il pousse un cri d’effroi : deux ailes translucides dépassent de son dos.
– Mais qu’est-ce qui se passe ? s’écrit Grounch affolé. On m’a jeté un sort, c’est obligé ! Mais pourquoi ? Vite le conseil des trolls.
Grounch se précipite hors de la salle de bain. Au passage, il effleure avec la baguette son tas de linge sale. Aussitôt le tas se transforme en une pile de linge propre et repassé.
« Tiens... » se dit Grounch. Mais il ne prend pas le temps de s’arrêter. Il s’élance dehors, en caleçon à pois et sandales de plage.
Sur son crâne, ses cornes se mettent à luire.
Sur le chemin, Grounch ne cesse de marmonner « On m’a transformé en fée ! On m’a transformé en fée ! »

Grounch pénètre au pas de charge dans la maison des trolls, et se rue dans la salle du conseil, bousculant les gardes à l’entrée.
– Regardez ce qu’on m’a fait ! lance-t-il au conseil réuni, encore tout essoufflé d’avoir couru.
Devant l’intrusion de Grounch, le silence se fait aussitôt.
– En voilà des manières Grounch, s’écrit le roi des trolls, scandalisé. Et en plus tu n’as pas pris rendez-vous !
– Mais vous ne voyez pas ? s’exclame Grounch sans prendre le temps de s’excuser. On me transforme en FÉE ! D’abord la baguette, et puis les ailes ! Regardez...
Grounch se tourne dans tous les sens pour que chacun puisse voir les magnifiques ailes qu’il a dans le dos. Quelques rires fusent dans l’assistance.
– Sans parler de tes cornes qui brillent, lance un troll en s’esclaffant.
– Grounch, dit le roi. Il semble en effet que l’on t’a jeté un sort. Mais nous n’y sommes pour rien. Tu devrais aller voir du côté des sorcières. C’est sûrement une de leur farce.
– Les sorcières ! Mais bien sûr, pourquoi n’y ai-je pas pensé ! peste Grounch.
Aussitôt Grounch se précipite dehors, bousculant les gardes au passage encore une fois.
Sur le trottoir, il donne un coup de baguette magique à un petit bosquet d’arbres tout rabougris. Aussitôt, les petits arbres se redressent, redeviennent verts et se couvrent de toutes petites fleurs blanches.
« Tiens... » se dit Grounch. Mais il ne prend pas le temps de s’arrêter.
Sur son crâne, ses cornes brillent un peu plus.


Copyright © 2006, © 2013 - La tête dans les mots