Nouveautés

carre gris Le fabuleux voyage de Tromblon

carre gris Blanche et la dragonne

carre gris Melvin

carre gris Le roi sans couronne

J'aime

Moyenne : 1.7/5 (21 votes)

Recommander à un ami Recommander à un ami


Pour recommander ce texte, merci de compléter ce formulaire.
Tous les champs sont obligatoires









AddInto

Outils

Le voyage extraordinaire de Bouly - Partie II : L'arbre Paradis


La planète Boule est une toute petite planète toute ronde comme une boule, où tout y est rond. Sur la planète Boule vit le peuple des Boules. Ce sont de petits personnages tout ronds, avec des billes pour les yeux, un rond pour la bouche, une petite boule pour le nez et un chapeau melon sur le dessus. Ils n'ont pas de jambes mais deux ailes toutes blanches dans le dos pour se déplacer.

Bouly est le premier explorateur interstellaire de la planète Boule. Il est parti un jour, dans sa petite soucoupe volante toute ronde, à la recherche d'une petite planète qui émet une lumière verte au fin fond de l'espace.

Après un long voyage, et un arrêt sur la planète Cube, Bouly arrive en vue de la planète verte. Plus il s'en approche, plus Bouly est émerveillé : jamais il n'aurait pu imaginer quelque chose de semblable.

Sur une toute petite surface de terre pousse un arbre immense, tout en fleurs et en fruits. Et tout autour volent des milliers d'oiseaux. Le mouvement est incessant. Certains rentrent, d'autres sortent et tous chantent. Il n'y en a pas deux identiques : des rouges, des jaunes, des verts, des bleus, des multicolores. Bouly peut admirer en un instant toutes les nuances de l'arc-en-ciel.

Après être resté un moment à contempler l'arbre de loin, Bouly décide de se poser. Il atterrit dans le creux de deux branches et se met à voler dans l'arbre. Chacun est affairé et personne ne lui prête attention.

Bouly observe ainsi une maman oiseau au plumage rouge et jaune qui donne à manger à ses cinq oisillons affamés. Plus loin un oiseau au plumage bleu roi construit un nid pour lui et sa belle.

Alors qu'il écoute avec émerveillement la chorale des petits oiseaux blancs aux ailes vertes, il reçoit des coups de bec pointu sur la tête.

- Aïe, crie-t-il, tu ne pourrais pas faire attention des fois !

- Oh pardon, je t'ai pris pour une pomme. Et quand je vois une pomme, je ne peux m'empêcher de la becqueter.

Et suit un énorme éclat de rire. Bouly lève la tête pour apercevoir son interlocuteur. C'est un petit oiseau aux plumes rouges, vertes et bleues toutes plus éclatantes les unes que les autres. Mais ce qu'il a de plus spectaculaire, c'est l'immense aigrette blanche qu'il porte sur le sommet de sa tête.


Copyright © 2006, © 2013 - La tête dans les mots