Nouveautés

carre gris Le fabuleux voyage de Tromblon

carre gris Blanche et la dragonne

carre gris Melvin

carre gris Le roi sans couronne

J'aime

Moyenne : 1.9/5 (43 votes)

Recommander à un ami Recommander à un ami


Pour recommander ce texte, merci de compléter ce formulaire.
Tous les champs sont obligatoires









AddInto

Outils

Le carnaval de Martha


Moi je ne souris jamais.

Aujourd'hui c'est carnaval. La maîtresse nous a dit que le thème cette année était « les métiers ». J'ai longuement réfléchi. Et j'ai trouvé tout à coup. J'ai vu ça à la télé, dans un dessin animé. C'est drôlement bien comme métier : tu prends tout ce que tu veux, sans demander la permission à personne. Surtout pas à maman ou papa. Et puis tu peux faire des choses drôlement dangereuses : sauter sur les toits, casser les fenêtres, te balancer au bout d'une corde. Mais surtout tu peux sortir la nuit, quand tout le monde dort. Personne ne t'en empêche.

Mais ce que j'aime par-dessus c'est le costume. On est habillé tout en noir : pantalon, pull et chaussures. Fini les robes à fleurs et en dentelles, c'est pas pratique. Fini les chaussures vernies qui font du bruit et mal aux pieds. Il faut aussi une cagoule. J'aime pas les cagoules, mais bon je ferai un effort. Et puis je ne comprends pas pourquoi il faut aussi porter des gants. Bah ! Je comprendrai sûrement quand je serai grande.

Maman m'a laissée me déguiser toute seule. J'ai presque tout trouvé : un collant noir, le sweat noir de papa ; il est un peu grand, mais j'ai retourné les manches (je ne le fais jamais quand maman me le demande à table). Les gants, ils sont à maman. Quant à la cagoule, j'ai eu du mal. La seule que j'ai trouvée, c'est celle de Mathieu, qui habite à côté. Evidemment elle n'est pas noire, mais bleu foncé. Elle fera l'affaire. Et puis je l'ai prise sur la corde à linge, sans demander la permission : je rentre dans mon personnage. Et enfin les chaussons, il y a ceux de la danse. Ils étaient blancs, mais avec le gros feutre de papa, c'est plus un problème.

Quand je me suis enfin montrée à maman, elle m'a longuement regardée. Puis elle m'a demandé en quoi j'étais déguisée. « T'as qu'à deviner ! », je lui ai répondu en relevant la tête fièrement. Ce qu'ils peuvent être bêtes parfois les parents ! Elle n'a pas trouvé. Mais je ne lui ai pas dit. Tant pis pour elle, ça lui apprendra.

Pour aller à l'école, maman a voulu que je mette mon manteau. Rouge le manteau ! J'ai rien voulu savoir, et elle a fini par abandonner, parce qu'on était en retard, et qu'elle devait amener Thibaut (c'est mon petit frère) à la crèche.

Quand je suis rentrée dans la cour, j'ai tout de suite regardé comment étaient déguisés les autres. Il y avait des fées, des princesses – Pfeu ! Comment peut-on faire princesse comme métier ! -, des Zorros, des Spiderman. N'importe quoi ! Ouf j'étais la seule, personne n'avait eu la même idée que moi.


Copyright © 2006, © 2013 - La tête dans les mots