Nouveautés

carre gris Le fabuleux voyage de Tromblon

carre gris Blanche et la dragonne

carre gris Melvin

carre gris Le roi sans couronne

Bonus

Ecouter

L'histoire en :
chevron anglais ANGLAIS
chevron italien ITALIEN
chevron malgache MALGACHE
chevron portugais PORTUGAIS
chevron espagnol ESPAGNOL

J'aime

Moyenne : 1.7/5 (33 votes)

Recommander à un ami Recommander à un ami


Pour recommander ce texte, merci de compléter ce formulaire.
Tous les champs sont obligatoires









AddInto

Outils

Un petit ver de rien du tout

Poule blanche et poule brune

Dans un coin de la basse-cour, une poule blanche grassouillette et une poule brune bien dodue somnolent paisiblement sous le soleil d'hiver, bercées par le caquètement des autres habitants du lieu.

- Dis, tu as pondu combien d'œufs aujourd'hui ? demande la poule brune à la poule blanche
- Un seul, répond la poule blanche. Et toi ?
- Zéro !
- Aïe, la fermière ne va pas aimer !
- Je sais, soupire la poule brune.
Et les deux poules bien en chair se rendorment indifférentes au bruit qui les entoure.

- Dis, elle passe quand la fermière avec le grain ? demande la poule blanche à la poule brune.
- Oh ! Pas avant une heure, répond la poule brune. Pourquoi ?
- J'ai faim !
- Hou la la ! Ça va être long !
- Je sais, soupire la poule blanche.
Et les deux poules potelées suivent passivement les jeux animés des poussins.

Soudain, la poule blanche sent un chatouillis sur une de ses pattes.
- Oh ! Un ver de terre ! s'exclame-t-elle
- Ah oui ? Où ça ? demande la poule brune
- Là, près de ma patte droite.
- Il est tout petit, remarque sa compagne.
- Oui, c'est vrai. Tu crois qu'il est comestible ? Il est si petit…
- Si tu ne le veux pas, donne le moi. Je le goberais bien volontiers.
- Ah non ! Il est à moi, s'exclame la poule blanche.
La poule blanche avance son cou, observe longuement le petit ver inconscient, puis se redresse en secouant la tête :
- Non, tout compte fait, je te le laisse. Il est bien trop petit, dit-elle avec dédain.
- Es-tu sûre ? Tu n'en veux pas ? interroge la poule brune.
- Je préfère attendre la fermière et son maïs.
- Comme tu veux…
La poule brune se penche alors pour picorer l'imprudent mais se ravise au dernier moment :
- Non je te le laisse, dit-elle. Tu l'as vu la première, il est à toi.
- Sans façon, répond la poule blanche. Vas-y. Je n'ai pas aussi faim que cela. Je peux bien attendre la fermière.
- Hum ! C'est si bon les vers de terre, gazouille la poule brune.

Soudain, conscient du danger, le tout petit ver de terre entame une course désespérée pour se sortir de ce mauvais pas. Et alors que la poule brune se décide enfin à saisir le tout petit ver affolé, un poussin intrépide surgit d'entre les deux poules replètes et avale le tout petit ver sans autre forme de procès !


Copyright © 2006, © 2013 - La tête dans les mots